Morihei Ueshiba

Quelques repères chronologiques dans la vie du fondateur de l’aïkido

morihei-ueshiba

Les quelques lignes qui suivent ont pour objet de donner quelques points de repère dans la vie de Morihei Ueshiba, fondateur de l’aïkido. Largement inspiré du livre Itinéraire pour une préparation au BEES d’aikido de Ivan Lostette, on pourra consulter des biographies plus détaillées dans les ouvrages suivants :

Aïkido. – Ueshiba Kisshomaru. – Hozansha Publications, 1985.

Budo. – Ueshiba Morihei. – Editions Budostore, 1991.

  • 1883 : naissance à Tanabe. Enfant, M. Ueshiba est de faible constitution et souvent malade. Pour le fortifier, son père lui fait pratiquer le sumo et la natation puis l’initie au jujitsu et au maniement du sabre.
  • 1896 : entrée au collège de Tanabe et début de l’étude du zen.
  • 1902 : départ pour Tokyo et début d’un entraînement intensif de jujitsu (kito ryu). Il tombe malade la même année et retourne se soigner à Tanabe (il s’y marie par la même occasion…)
  • 1903 : début de l’étude du kenjutsu et du jujutsu de l’école Yagyu (à Osaka). Il s’enrole dans le 37e régiment d’infanterie.
  • 1908 : étude du judo.
  • 1915 : rencontre avec Takeda Sokaku et début de l’étude du Daïto ryu.
  • 1916 : M. Ueshiba devient l’élève de Takeda et obtient, en un an, le menkyo (diplôme d’enseignant) de Daïto ryu jujutsu.
  • 1919 : rencontre avec le Révérend Deguchi (qui aura une grande influence sur le plan spirituel).
  • 1924 : départ pour la Mandchourie avec Deguchi dans le but de fonder un royaume humanitaire ; cette expédition se solde par un échec.
  • 1925 : retour au Japon et enseignement de l’aïki bujutsu à Ayabe, dans le dojo du révérend Deguchi ; la renommée de M. Ueshiba devient grandissante.
  • 1927 : retour à Tokyo où M. Ueshiba enseigne son art à des militaires et des nobles de la Cour Impériale.
  • 1931 : ouverture du dojo appelé Kobukan par M. Ueshiba ; ce dojo, surnommé dojo de l’enfer se situe à l’emplacement de l’actuel Hombu Dojo à Shinjuku (Tokyo). Ses premiers élèves sont des hauts gradés de judo ou de kendo.
  • 1941 : début de la guerre pour le Japon ; les uchi deshi (élèves) sont mobilisés et Ueshiba se retire à Iwama, au nord de Tokyo. C’est à cette période que naît l’aikido moderne.
  • 1945 : la défaite du Japon entraîne l’interdiction de toutes les pratiques martiales.
  • 1948 : l’Aikikai (association de l’aiki) est créée et est déclarée d’Intérêt Public.
  • 1961 : le Zaidan Hojin Aikikai So Hombu est reconnu et désigné par le Ministère de l’Education Nationale japonaise comme le seul organisme officiel chargé de la diffusion de l’aïkido.
  • 1969 : mort de M. Ueshiba à 86 ans.
Publicités