Kazuo Chiba – irimi nage

Aï hanmi katate dori irimi nage par Kazuo CHIBA en quatre étapes : de la forme la plus basique à la forme kiri otoshi. Dans toutes les formes, on retrouve un travail très bas sur les appuis qui permet d’acquérir, entre autres, souplesse et conscience du centre.

Par ailleurs : essayez-donc de travailler bas en mettant de la force dans les épaules ! Et c’est là un autre intérêt de ce genre de travail (qui n’est qu’un travail) : obtenir (en bonus pour ainsi dire) de la légèreté et de la mobilité dans la partie supérieur du corps.

 

Publicités

Hiroshi Ikeda – à propos de la structure

Dans la courte vidéo qui suit, Hiroshi IKEDA parle de la structure et notamment du fait que, si celle-ci est en place, travailler avec un partenaire fort ou raide devient encore plus facile… Certes il faut être un peu à l’aise avec l’anglais mais, en tenant compte de la gestuelle, l’essentiel du message est assez facile à comprendre je pense !

D’un art à un autre #2

« L’aïkido, c’est irimi atemi » – O senseï Moriheï Ueshiba

Irimi (litt. « entrée du corps »), atemi (coup porté sur une partie vitale) sont donc bien évidemment au centre de l’aïkido. Dans la petite vidéo qui suit, Kenji USHIRO nous montre que la notion d’irimi est tout autant primordiale en karate-do. Ce maître de Shindo Ryu Karate-do (école de karaté peu connue) est également l’auteur d’un livre Karate and Ki (Ed. Aiki News, publié en anglais) dont je recommande la lecture.

Irimi, atemi, ki… des notions qui semblent donc transcender les écoles et les styles d’arts martiaux.

USHIRO Senseï

 

D’un art à un autre #1

Les techniques que l’on trouve dans l’aïkido ne sont en aucun cas propres à l’aïkido… du moins quand on considère leur forme extérieure et les principes bio-mécaniques sur lesquelles elles s’appuient.

Dans la petite vidéo qui suit, on peut voir que l’enchaînement nikyo – kaiten nage existe aussi en taiji quan (lire taï chi chuan). Pour deux arts basés sur la spirale, ça n’a finalement rien de surprenant…

Les deux maîtres que sont YAMAGUCHI Seïgo et CHEN Yu nous offrent ainsi deux versions d’un mouvement « naturel » dans le arts martiaux.

 

CHEN Yu – 19e génération du taiji quan style Chen

 

Irimi nage par Morihiro Saïto senseï

Morihiro SAITO

La technique irimi nage réalisée sur de multiples attaques, en statique et en dynamique, par Morihiro SAITO senseï.

Cet élève de O senseï (il est l’un de ceux qui est resté le plus longtemps uchi deshi) a enseigné jusqu’à son dernier souffle dans le dojo d’Iwama, tâche que lui avait confiée le fondateur. Le voici en 1978, en pleine force de l’âge, dans une démonstration pour le moins spectaculaire ! Mieux vaut avoir un bon ukemi pour encaisser…

 

 

Aïki moves #3

O senseï Moriheï UESHIBA

____

Le principe aïki en action par le japonais IMAMURA cette fois lors d’une compétition de karaté de 1983 (d’où les images un peu passées).

Le magnifique ashi baraï qui conclut ce très court combat est la conséquence d’une action sen no sen (action dans l’action) où IMAMURA lance un gedan mawashi geri dans le même temps que FURUKAWA vient frapper en chudan gyaku tsuki. Ensuite, un ange passe…